LE PRE-RECYCLAGE, OU COMMENT DONNER VIE AUX DÉCHETS INDUSTRIELS !

Clé de voûte dans la lutte pour la réduction des déchets, le recyclage peut prendre plusieurs formes. Parmi elles, le « pré-recyclage », ou recyclage pré-consommation, offre des perspectives intéressantes, désormais de mieux en mieux exploitées.

On peut distinguer deux types de recyclage. Le recyclage post-consommation, auquel on pense le plus souvent, est réalisé à partir de produits arrivés en fin de vie, et donc déjà passés par les mains des consommateurs. Mais il existe également un recyclage dit de pré-consommation, qui concerne les déchets générés par la production de produits finis, dans le cycle industriel de fabrication.  Il peut s’agir de chutes de coupes, de pièces cassées ou encore non conformes.

Et ce pré-recyclage est un levier d’action potentiellement important, puisque près de 20% des déchets sont générés par l’industrie manufacturière (à titre de comparaison, les ménages en produisent à eux tous 29% – chiffres 2016). La valorisation des déchets de production peut se faire sous forme de combustion ou de méthanisation, les transformant en énergie (généralement électricité ou chaleur). De nombreux projets industriels ont ainsi vu le jour en ce sens ces dernières années.

Mais ces déchets de production peuvent aussi être valorisés sous forme de matière. Les chutes ou rebuts sont alors récupérés, et destinés à fabriquer d’autres objets. Quelques exemples : le polyester, ou encore le cuir ainsi obtenus, peuvent devenir vêtements à leur tour, carnets, ou accessoires de maroquinerie. Les déchets de l’industrie pharmaceutique peuvent de leur côté être transformés… en crayons par exemple !

Sweat bio Full Ace

Sweat-shirt conçu à partir de 85% de coton bio et 15% de polyester recyclé (pré et post consommation).

Carnet cuir recyclé Full AceCarnet de notes unique en cuir recyclé récupéré à partir de déchets de tannerie au Royaume-Uni.

Crayon Bic Full Ace

Porte-mine BIC® Matic® Ecolutions® de qualité supérieure, 65% recyclé, à partir de déchets de l’industrie pharmaceutique. 

Ces initiatives, qui sont autant d’innovations industrielles, témoignent d’une volonté de produire plus écologique, et plus durable. Elles s’inscrivent pleinement dans l’économie circulaire, pour le bien de la planète !